Idée & Vocation

« La logique vous conduira d’un point A à un point B.
L’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez.
»
Albert Einstein

Innovation Démarches

Développement Économique & Social, alternatif

Fortement imprégnée de solidarité internationale l’organisation « RENAUD» OING-D se concentre sur des activités novatrices, à forte valeur ajoutée, « prêtes à démarrer ». Elle les confie à des jeunes avec un financement « clés, produits et marchés en mains » . Ce capital d’amorçage, remboursé en 39 mois, leur permet de s’emparer de la totalité des actions, en moins de 4 ans ! Ce 1er Oasis d’Ingénierie de projets et de capital d’amorçage, privilégie des activités inédites, dans des secteurs porteurs où des besoins ne sont pas satisfaits.


selon les recommandations de la plupart des Etats éclairés et tout particulièrement de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), ainsi que de celles de l’Union européenne, de la « Pratique des Affaires » de la Banque mondiale, du FMI… et autres préceptes d’Institutions internationales, d’experts internationaux… Toutes ces stratégies devaient mener vers les OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement) quelque peu oubliés.

« RENAUD» OING-D tire profit des technologies, des ressources humaines massivement laissées en jachère, de ce que la mondialisation offre de mieux et s’implique dans des solutions innovantes, se veut volontariste, résolument engagée, afin qu’émergent des solutions, des idées nouvelles… Sa démarche de type « Cluster », réseau collaboratif, s’oriente vers de nouveaux processus économiques favorisant socialement le développement économique endogène et en fait un instrument de lutte contre la précarité, le chômage des jeunes.

« RENAUD» OING-D utilise au mieux l’environnement des décideurs, des opportunités nées de la révolution informatique, de la suppression des monopoles… autant de réformes profitables aux esprits ingénieux, créatifs, avertis, et volontaires… en un mot, aux véritables développeurs d’activités nouvelles !

Ces mutations s’accompagnent d’un changement d’esprit radical, rebelle, réformateur, contestataire, voire insoumis à des règles d’un autre âge. L’organisation saisit ces changements de comportements pour s’en servir de levier pour exploiter de belles opportunités, innover, adapter, anticiper les attentes, et révèle un sens réel et sincère du service. « Un milliard de touristes, un milliard de possibilités ».

  • Sur les recommandations de l’OMT. En savoir +
  • Face aux profondes mutations subit par l’industrie du voyage. En savoir +
  • Moyens, avec comme fer de lance, une constellation de sites pertinents ! En savoir +

 

       Oasis : définition

  • Une oasis (du grec ancien ὄασις / óasis) désigne, en géographie, une zone de végétation isolée dans un désert.
  • Véritables carrefours et plaques tournantes, les oasis ont toujours joué un rôle important dans l’établissement des routes commerciales empruntées par les caravanes (transport de marchandises et de voyageurs/pèlerins), qui y trouvaient de quoi se désaltérer, se restaurer, s’informer.
  • Une oasis, dans sa définition anthropologique et archéologique, est un terroir créé par la main de l’homme et entretenu par l’introduction d’un système de gestion technique et sociale de la ressource (en eau). La création et le maintien d’une oasis implique une présence humaine et un apport continu de travail; une oasis peut donc être définie comme l’association d’une agglomération humaine et d’une zone cultivée en milieu désertique ou semi-désertique. C’est une agriculture intégrée qui est menée avec la superposition (dans sa forme typique) de deux ou trois strates créant ce que l’on appelle « l’effet oasis ».
  • La création d’oasis est aussi contingentée par l’Histoire : de nombreuses oasis ont été créées ou se sont développées pour leur rôle de relais sur les routes commerciales (route saharienne de l’or ou route asiatique de la soie). Pour autant, il existe des régions désertiques sans oasis…
  • Pour le nouveau développeur d’activités, le touriste, le retraité, le demandeur d’emploi ou de stage, il ne sait pas, bien souvent, qu’il s’aventure sur un terrain aride, coupé du monde, sans GPS, d’où le nom d’Oasis en référence à ces endroits semi désertiques procurant réconfort et sérénité. A « l’effet papillon » engendrant cataclysme en boule de neige, « l’effet oasis » compte bien devenir synonyme d’havre de paix et de développement sécurisé.